Aperçu du panier
Article
Quantité
|
Format
Valeur
Votre panier est vide.

Château Montrose 2015

2e Cru Classé, Saint-Estèphe AC
17.5/20
Jean-Marc Quarin - Avril 2016
Cépage(s) :
Style de vin :

N° art. : 0167

Conditionnement :
75cl
Livraison: 5-10 jours ouvrables
CHF 142.00
bt.
Notes de dégustation
Robe : Pourpre aux reflets violacés.
Nez : Aux arômes de mûre, de framboise et cassis. Notes épicés (clous de girofle), et de bois de santal.
Palais : Structuré aux tanins parfaitement polis.
Conseils de service
Accords mets-vin :
Terrines de gibier, viande séchée, côte de bœuf, gibier à poil mariné, risotto aux truffes, fromages à pâte molle, desserts à base de chocolat noir.
Température de service : 16 - 18°C
Garde : 10 - 15 ans
Autres informations
Vinification : Cuvaison de 20 à 25 jours en cuves inox thermorégulées, élevage d'environ 22 mois en barriques de chêne dont le 60% de bois neuf.
Œnologue(s) : Jean-Bernard Delmas
Fermeture : Bouchon en liège
Emballage : Caisse

Château Montrose




Château Montrose, un vignoble, une âme

Au début du XVIIIe siècle, le "prince des vignes" Alexandre de Ségur est propriétaire de Latour, Lafite et Mouton ! Tout au long de son parcours il saura donner aux vignobles l’impulsion vers une grande destinée…

Quand son fils Nicolas reprend les rênes, par mariage, il entre en possession du Château Calon dont il dira : "Je fais déjà du vin à Latour et à Lafite, mais mon cœur est à Calon" ! Il saura tirer le meilleur de ses domaines et atteindre un haut niveau d’excellence et de prestige.

En 1778, sous le règne de Louis XVI, il cède Calon à Etienne Dumoulin et son fils Théodore. Ce dernier y découvre un coin oublié : la Lande d’Escargeon. Couverte de bruyères sauvages d’une jolie teinte lie de vin, il la défriche, la plante en vignes et y construit un château du nom de Montrose en mémoire à ces bruyères teintées de rose… Château Montrose est né !

Théodore Dumoulin vend Calon à M. Lestapis en 1824, mais il garde Montrose. Trente et un ans plus tard, en 1855, les vins du château sont classés deuxièmes crus : un succès retentissant ! Pourtant, cinq ans après sa disparition, les enfants adoptifs de Théodore Dumoulin vendent ce beau domaine.

Le nouvel acquéreur, Mathieu Dollfus, est un entrepreneur visionnaire et avant-gardiste. D’un enthousiasme inconditionnel, il va considérablement augmenter le potentiel technique de l’exploitation. Il agrandit la propriété en y construisant des parcs, des écuries, des logements… Il ira jusqu’à prendre en charge la sécurité sociale de ses ouvriers et à partager avec eux les bénéfices… rien n’est trop beau pour Montrose. L’exploitation modèle devient un village.

En 1896, Château Montrose entre dans la famille Charmolüe. Trois générations se succéderont, avec le mérite d’avoir, après la seconde guerre mondiale, entièrement restauré le vignoble qui avait été ravagé.

Depuis 2006, c’est avec un bonheur semblable à celui de leurs prédécesseurs que les frères Martin et Olivier Bouygues sont à Montrose. Ils ont lancé un vaste programme de rénovation du site avec des objectifs environnementaux. Les deux frères ont pour volonté de faire de Montrose un modèle et une vitrine des nouvelles technologies en matière de développement durable, un chantier à haute qualité environnementale.

Ainsi se poursuit la production de ce cru d'exception que les dégustateurs les plus avertis apprécient et définissent de "monumental" !


En savoir plus : Château Montrose



Jean-Marc Quarin Avril 2016
17.5/20
Avec 36 % de sélection pour le grand vin en 2015 versus 47 % en 2014, Montrose obtient la première place de Saint-Estèphe dans ce millésime. Cette performance distingue auissi un terroir noble. Quant au style, c'est une version masculine de Saint-Estèphe. Couleur sombre, intense et belle. Nez fin, fruité, pur, avec une touche plus florale que de coutume. Précis dès l'entrée en bouche puis ample, le vin se met à fondre avec beaucoup de pureté dans la saveur et une trame subtile et sèveuse. Le déroulé est long, parfumé. C'est délicieux ! Bravo. Assemblage 67 % cabernet sauvignon, 29 % merlot, 4 % cabernet franc. Degré d'alcool 13.4°. pH 3.65. Les connaisseurs apprécieront de savoir que 14 % de vin de presse (c'est beaucoup) rentre dans l'assemblage. Une méthode bien médocaine pour densifier les vins quand ils en ont besoin. Vous aurez du mal à le croire, mais la rive droite ne la connaît pas et donc ne la pratique pas !
Robert Parker's Wine Advocate Avril 2016
93-95/100
The 2015 Montrose is a blend of 67% Cabernet Sauvignon, 29% Merlot and 4% Cabernet Franc that was picked between 15 September and 8 October, the fruit sorted three times using three sorting tables, then an optical sorting machine and finally by hand. Matured in 65% new oak, it possesses some of the best aromatics you will find in the appéllation - billowing blackberry, cassis and boysenberry scents all beautifully defined and seamlessly integrated with the new oak. The palate is medium-bodied with fine tannin, commendable depth and a vibrant bead of acidity that lends this Montrose tension from start to finish. The class comes through strongly in this wine, perhaps the best Saint Estèphe this year. Give this a decade in bottle, more if you can, since Montrose tends to repay cellaring.
Decanter Avril 2016
96/100
 
James Suckling Mars 2016
93-95/100
Blueberry, black currant, fresh basil and lemon grass flavors. Full body, velvety tannins, clean finish. Spices. Depth.
René Gabriel Avril 2016
19/20
 
Jancis Robinson Avril 2016
17/20
 
Robert Parker's Wine Advocate Février 2018
95/100
The deep garnet-purple colored 2015 Montrose opens with broody black fruits, menthol and anise notes with a core of cassis, blueberries and mulberries plus a touch of cedar chest. The medium-bodied mouth is firm and chewy with a good core of muscular fruit and a long, earthy finish.
James Suckling Février 2018
98/100
Intensity and clarity of fruit is so insane. Blackberries, spices such as cloves, blueberries, sandalwood and dried lavender. Full body and such a beautiful, dense center palate with perfectly polished tannins. Extremely long and beautiful. One of the best young Montroses in a long, long time. Drink in 2024.
Wine Spectator 2018
92/100
Fleshy for the vintage, with good plum and dark currant fruit lined with ample tobacco, warm paving stone, bay leaf and alder notes on the slightly dusty finish. Not a charmer, but this is integrated and shows range and depth for the vintage. Best from 2020 through 2035. –JM
Yves Beck Décembre 2017
99/100
Pourpre violacé. Bouquet complexe, subtil, notes fruitées et épicées. A l’aération je relève des effluves de baies noires, de cinq épices (Noël approche!) et de cèdre. Notes fumées. Finalement apparaissent également des notes de framboises et c’est bien la fraîcheur prend le dessus. Attaque friande, compacte, rafraîchissante. Au palais le vin a de l’ampleur, du gras et des tannins soyeux, parfaitement intégrés et en adéquation avec la structure. Cette dernière octroie de la race et soutient le idéalement le fruit. Il faudra s’armer de patience; pour faire passer le temps il suffira de savourer la Dame de Montrose! Un très grand Château Montrose, qui nous rappelle qu’il n’existe pas de règles fondamentales d’une région à l’autre, d’une rive à l’autre, même en 2015. Il y a des vins… et certains sont très grands. Comme celui-ci par exemple. 2025–2052
Nos recommandations
Château Montrose 2015
Château Montrose 2015
Château Montrose 2015