Aperçu du panier
Article
Quantité
|
Format
Valeur
Votre panier est vide.

Château Montrose 2011

2e Cru Classé, Saint-Estèphe AOC
Un vin classique qui présente puissance et finesse. Une des grandes réussites de ce millésime !
91-93/100 points
Robert Parker's Wine Advocate - Avril 2012
Cépage(s) :
Style de vin :

N° art. : 7009

Conditionnement :
75cl
Livraison: 5-10 jours ouvrables
CHF 110.00
bt.
Note de dégustation
Robe : Sombre et profonde
Nez : D'une grande finesse aux notes de mûre et de café
Palais : Puissant, ample et moelleux avec une belle persistance. La finale est savoureuse et longue.
Conseils de service
Accords mets-vin :
Terrines de gibier, viande séchée, côte de bœuf, gibier à poil mariné, risotto aux truffes, fromages à pâte molle, desserts à base de chocolat noir
Température de service : 16 - 18°C
Garde : 10 - 15 ans
Autres informations
Vinification : Cuvaison de 20 à 25 jours en cuves inox thermorégulées, élevage d'environ 22 mois en barriques de chêne dont le 60% de bois neuf
Œnologue(s) : Jean-Bernard Delmas
Fermeture : Bouchon en liège
Emballage : Caisse

Château Montrose




Château Montrose, un vignoble, une âme

Au début du XVIIIe siècle, le "prince des vignes" Alexandre de Ségur est propriétaire de Latour, Lafite et Mouton ! Tout au long de son parcours il saura donner aux vignobles l’impulsion vers une grande destinée…

Quand son fils Nicolas reprend les rênes, par mariage, il entre en possession du Château Calon dont il dira : "Je fais déjà du vin à Latour et à Lafite, mais mon cœur est à Calon" ! Il saura tirer le meilleur de ses domaines et atteindre un haut niveau d’excellence et de prestige.

En 1778, sous le règne de Louis XVI, il cède Calon à Etienne Dumoulin et son fils Théodore. Ce dernier y découvre un coin oublié : la Lande d’Escargeon. Couverte de bruyères sauvages d’une jolie teinte lie de vin, il la défriche, la plante en vignes et y construit un château du nom de Montrose en mémoire à ces bruyères teintées de rose… Château Montrose est né !

Théodore Dumoulin vend Calon à M. Lestapis en 1824, mais il garde Montrose. Trente et un ans plus tard, en 1855, les vins du château sont classés deuxièmes crus : un succès retentissant ! Pourtant, cinq ans après sa disparition, les enfants adoptifs de Théodore Dumoulin vendent ce beau domaine.

Le nouvel acquéreur, Mathieu Dollfus, est un entrepreneur visionnaire et avant-gardiste. D’un enthousiasme inconditionnel, il va considérablement augmenter le potentiel technique de l’exploitation. Il agrandit la propriété en y construisant des parcs, des écuries, des logements… Il ira jusqu’à prendre en charge la sécurité sociale de ses ouvriers et à partager avec eux les bénéfices… rien n’est trop beau pour Montrose. L’exploitation modèle devient un village.

En 1896, Château Montrose entre dans la famille Charmolüe. Trois générations se succéderont, avec le mérite d’avoir, après la seconde guerre mondiale, entièrement restauré le vignoble qui avait été ravagé.

Depuis 2006, c’est avec un bonheur semblable à celui de leurs prédécesseurs que les frères Martin et Olivier Bouygues sont à Montrose. Ils ont lancé un vaste programme de rénovation du site avec des objectifs environnementaux. Les deux frères ont pour volonté de faire de Montrose un modèle et une vitrine des nouvelles technologies en matière de développement durable, un chantier à haute qualité environnementale.

Ainsi se poursuit la production de ce cru d'exception que les dégustateurs les plus avertis apprécient et définissent de "monumental" !


En savoir plus : Château Montrose



Robert Parker's Wine Advocate Avril 2012
91-93/100 points
 
Nos recommandations
Château Montrose 2011
Château Montrose 2011
Château Montrose 2011