Aperçu du panier
Article
Quantité
|
Format
Valeur
Votre panier est vide.
Le millésime 2015
 

Début avril, plus de 6'000 professionnels du vin se sont lancés à la conquête du millésime 2015. Tous sont unanimes : 2015 promet de donner de grands vins ! Les avis ne tarissent pas d’éloges pour ce millésime attendu depuis plusieurs années. Un millésime certes plus réservé que les « exceptionnels 2009 et 2010», mais qui devrait tout de même jouer dans la cour des grands.

  Notre œnologue André Hotz, sur place lors des dégustations de primeurs, n’en est pas moins élogieux :

"Après des millésimes moins fastueux comme 2011 et 2012, ou plus modestes à l’image de 2013, le bon millésime 2014 avait permis de relancer les affaires de Bordeaux. 2015 ne fait que confirmer le retour de grands millésimes qui allient plaisir et très bon potentiel de garde. Ainsi, ce millésime est sans doute le meilleur depuis le millésime 2010 et il présente les mêmes caractéristiques que le 2005, à savoir une belle richesse alcoolique alliée à des tanins très soutenus tout en étant croquant à souhait.

Avant la récolte, le climat exceptionnel laissait déjà présager le meilleur : chose dite, chose faite ! La très bonne qualité des grains, avec une maturation hors normes, se traduit inéluctablement dans les fûts de chêne où les vins reposeront encore 2 ans environ."
     
André Hotz   "Ce millésime 2015 est sans doute le meilleur depuis le millésime 2010
et il présente les mêmes caractéristiques que le 2005."
     
  Selon James Suckling, 2015 est très excitant : "du vrai Bordeaux pour collectionneurs et amateurs". Il explique cet enthousiasme par l’hétérogénéité des crus qu’il a dégustés. Selon lui, certains Châteaux ont produit de très grands vins, meilleurs encore que 2009 et 2010, alors que d’autres ont vinifié des vins corrects mais sans extravagance. Pour ce millésime, il privilégie le merlot et parle donc de Pomerol et de Saint-Emilion comme les deux régions qui s’imposent. Avant d’ajouter qu’il est toutefois difficile de généraliser tellement le millésime offre partout de merveilleuses choses.
     
James Suckling   "Le millésime 2015 n’est pas vraiment homogène"
     
  Pour Jean-Marc Quarin, ce millésime est gourmand avec un toucher en bouche soyeux, construit plutôt dans la longueur que la largeur. Si 2015 est le millésime des rouges, les sauternes s’affichent également comme très bien mais peut-être plus sur le plaisir que pour de la très longue garde.
     
Jean-Marc Quarin   "Un millésime où le merlot brille"
     
  Pour James Molesworth, The Wine Spectator, ce millésime est exaltant. Le meilleur depuis 2010 et tout était réuni pour le succès. Dans les blancs, les vins de Sauternes et de Barsac sont également extrêmement prometteurs.

Pour conclure, il est utile de noter que James Suckling affirme qu’il achètera lui-même des crus du millésime 2015 car certains châteaux ont produit leur meilleure cuvée, "ever"…

Et finalement, la vraie bonne nouvelle, c’est que le 2015 côtoie les millésimes hors normes 2009 et 2010 sans cependant en porter le fardeau du prix. Un vrai millésime, de bonnes affaires, deux bonnes raisons de rester connecté : Inscrivez-vous à nos newsletters.
     
James Molesworth,
The Wine Spectator
  "La mauvaise nouvelle… Il n’y en a pas vraiment,
je dis ça sérieusement"
     
Les coups de coeur d'André Hotz